Syndrome d’alcoolisation fœtale : pour éviter tout risque, « zéro alcool pendant la grossesse »

A l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale (SAF) le 9 septembre 2016, l’ARS Paca rappelle les risques liés à la consommation d’alcool durant la grossesse.

 

Qu’est-ce que le Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) ?

Durant la grossesse, les effets de l’alcool sur le foetus sont totalement dommageables pour son développement. L’alcool passe du sang de la mère au foetus au travers du placenta. Ce phénomène a pour effet de provoquer des troubles dans le développement de l’enfant. Ces troubles provoqués par l’exposition des enfants durant leur vie intra-utérine, peuvent prendre des aspects divers dont le syndrome de l’alcoolisation foetal (SAF). Les personnes atteintes de ce syndrome présentent un ensemble de signes caractéristiques :

  • Anomalies du crâne et du visage,
  • Petit poids, petite taille,
  • Malformations des os et des organes,
  • Problèmes mentaux et psychiques variables,
  • Troubles comportementaux.

 

Zéro alcool pendant la grossesse

Le risque d’atteinte du fœtus est en général lié à la dose et à la durée de l’alcoolisation. Mais il est impossible de fixer un seuil en dessous duquel la prise d’alcool n’a pas de conséquence sur la santé du fœtus. Pour cela, il est recommandé de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le désir de grossesse, pendant toute sa durée et jusqu’à la fin de l’allaitement. Cette recommandation vaut pour toutes les occasions de consommation, qu’elles soient quotidiennes ou ponctuelles, même festives.

        

 

Conseils à l’entourage

Ne proposez pas d’alcool à une femme enceinte et prévoyez des boissons sans
alcool attractives : jus de fruits pressés, cocktails sans alcool, eaux aromatisées…

Durant les 3 premiers mois, une femme peut souhaiter rester discrète sur sa grossesse :

  • respectez sa décision,
  • n’insistez pas pour la servir
  • et évitez les questions indiscrètes.

 

Et après…

Si vous allaitez, il est recommandé de ne pas boire d’alcool, car l’alcool passe dans le lait maternel. Si ce n’est pas possible, évitez de boire juste avant la tétée. Attendez entre 2 et 3 heures avant de redonner le sein si vous avez bu un verre d’alcool. N’hésitez pas à demander des conseils à votre pédiatre, médecin, pharmacien ou sage-femme.

20120724-25-07-12-ars-logo

Pour plus d’informations cliquez-ici

Réseau Périnatmed – PACA, Corse, Monaco

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH